Séminaire Indexation 2012-2013


L’objectif du séminaire mensuel sur l’indexation est de développer une démarche de recherche-action pour analyser les pratiques de la prise de note et de l’annotation de texte en vue de dégager collectivement des « standards » d’annotation qui seront ensuite implémentés dans les dispositifs numériques adaptés. Toutes les séances de ce séminaire Iri-Ars Industrialis font l’objet d’un enregistrement vidéo qui donne lieu à des montages thématiques réalisés par Simon Lincelles, à une transcription écrite intégrale et à un enrichissement de l’enregistrement à l’aide de ces annotations grâce au concours de Lanval Monrouzeau. Les montages annotables et un grand nombre de ressources sont partagées sur le site digitalstudies.org qui comprend une partie publique et une partie réservée aux participants du séminaire indexation.

Ce séminaire se trouve en écho avec la stratégie de l’IRI qui, après s’être concentré pendant plusieurs années sur les technologies pour les amateurs, ouvre sa problématique à une organologie des savoirs académiques pour devenir un lieu essentiel des digital studies. Cette stratégie est directement issue d’une thèse selon laquelle les savoirs de type académique sont des savoirs publics, inscrits dans une res publica qui leur permet d’être publiés et exposés à une critique entre pairs. S’il n’y a pas de savoir académique sans système de publication, la question de la publication doit donc être mise au cœur de l’organologie des savoirs. Les problèmes soulevés par le séminaire et l’atelier Indexation sont ainsi profondément liés au contexte contemporain, qui voit s’opérer un bouleversement des conditions de publication, que celle-ci soit académique, vidéo ou numérique, dans le cadre d’un capitalisme des rétentions tertiaires dont il s’agit ici de faire la pharmacologie. Ce séminaire sera prolongé, au cours de l’année 2013-2014, par le séminaire « Catégorisation contributive ».