Real Smart Cities


Programme d’échange Marie Curie Real Smart Cities

Site officiel Real Smart Cities

 

Avec le soutien de l’ANR dans le cadre d’un programme MRSEI (mise en place de réseaux scientifiques européens et internationaux), l’IRI a pu monter en 2017 à l’initiative de Noël Fitzpatrick du Dublin Institute of Technology, un programme d’échange de chercheurs Marie Curie RISE (Research and Innovation Staff Exchange).

 

Ce programme qui a débuté le 22 décembre 2017 dans le cadre des Entretiens du Nouveau Monde Industriel porte spécifiquement sur l’étude et l’expérimentation de nouveaux modèles d’urbanité numérique, au sens où nous le développons dans la Chaire de Recherche Contributive Plaine Commune, alternatifs à la « smart city » purement automatisée.

 

Ce programme coordonné par le Dublin Institute of Technology associe l’Université de Durham (Gérald Moore), l’Université des Arts de Guayaquil (Paolo Vignola et Sara Baranzoni) et l’IRI à deux communautés urbaines qui partagent la vision d’une ville délibérative : Plaine Commune et Dublin. Il comprend un sous-projet sur la délibération sur les données (Data City), un travail sur l’organologie de la ville et ses conséquences sur la production de savoir (Digital Episteme), un programme de cours et un volet d’expérimentation avec les territoires partenaires.

 

A propos

ReaLsMs (Real Smart Cities) est un projet de recherche financé par l’action Marie Skłodowska-Curie, pour une durée de trois ans, mené sous la direction de RISE (Research and Innovation Staff Exchange). L’objectif pincipal de la ReaLsMS est de développer et de mettre en œuvre une perspective critique sur les discours sur la Smart City à travers la recherche critique et l’innovation en sciences humaines.

 

ReaLsMs note que notre relation à la ville a radicalement changé avec le développement des technologies Smart City et Data City. L’utilisation de la technologie numérique dans la gestion de la vie urbaine est célébrée grâce à son potentiel d’amélioration. La mission de ReaLsMs, est de reconnaître qu’il est nécessaire de conserver un espace d’engagement critique en liaison avec l’intégration des développements technologiques, d’autant plus que les villes intelligentes transforment les droits et les responsabilités des citadins.

 

Notre recherche sera réalisée grâce à la collaboration de partenaires académiques et non académiques basés en Europe et en Equateur, et facilitée par une longue série de détachements de chercheurs établis et débutants entre les organisations partenaires.

 

Les domaines de recherche conjoints de ReaLsM seront le développement des fondements historiques et philosophiques de la Data City et la mise en œuvre de la Smart City dans les structures de gouvernance locales. Adoptant une approche transdisciplinaire, la clé de cet échange de recherche est de développer de nouveaux modes de participation pour les citoyens dans la Smart City tout en offrant des opportunités d’engagement à travers l’éclairage des infrastructures technologiques.

 

Objectifs

ReaLsMs vise à:

  • Découvrir comment les technologies numériques de la Data City affectent la construction épistémologique de la ville (par exemple les technologies telles que le tableau de bord) et son effet sur l’esthétique de l’environnement bâti (design urbain) grâce à la recherche collaborative internationale.
  • Doter les participants des compétences et des connaissances nécessaires pour dialoguer avec les citoyens afin de faire progresser la gouvernance participative de la Smart City.
  • Renforcer la recherche collaborative entre différents pays, secteurs et disciplines grâce à des détachements et des événements de réseautage.
  • Soutenir la recherche basée sur l’action à travers la pratique artistique et les méthodologies de recherche contributives.
  • Promouvoir le transfert de connaissances et le développement interdisciplinaire de l’expertise des participants au moyen de détachements, de formations et d’événements en réseau.

 

Résultats

Les résultats attendus  sont :

 

  • Nouvelle episteme de la ville
  • Nouvelle méthode de gestion des données collectées via l’infrastructure Smart City
  • De nouveaux moyens d’engagement citoyen en démystifiant la «boîte noire» entourant la technologie Smart City et en augmentant l’expertise citoyenne
  • Prototype pour Real Smart City grâce au développement de logiciels et de forums publics
  • Des travaux artistiques réalisés par des professionnels  à Dublin, Durham, le Grand Paris et l’Equateur.
  • Chaque ensemble de travail débouchera également sur des produits livrables, cristallisant la recherche en produits tangibles. Veuillez consulter la section Work Packages pour plus d’informations.